Your browser is outdated!

For the best user experience, please update your browser.
Bearcubs et le concept-car ID.

Visions of now :
Bearcubs

Visions of now :
Bearcubs

Des sons naturels aux beats numériques.

Jack, alias Bearcubs, vient de quitter Londres pour s’installer à Berlin. D’une métropole à une autre, il nous explique : « J’avais besoin de changer de décor. Nouvelle inspiration, nouvelles personnes, nouvelles expériences ». D'ailleurs l’artiste est déjà venu à Berlin à maintes reprises, emerveillé par l’énergie de la ville. Aujourd’hui, il est heureux de l’avoir adoptée comme port d’attache. Après seulement deux mois passés dans la capitale, il joue déjà dans les clubs les plus en vogue.

Jack puise l’inspiration de son style dans l’ambiance des bonnes soirées qu’il capture souvent sous forme de musique en rentrant chez lui.
Pour son processus de création, il puise dans sa vie quotidienne. Il s'inspire des impressions et des nouvelles rencontres sur le moment, en les immortalisant dans son smartphone. Il s’agit parfois de paroles brutes, parfois du concept d’une nouvelle chanson. « Lorsque j’ai recueilli toutes ces petites idées, je vais en studio et je les transforme, je leur donne vie. »

Même s’il utilise des appareils numériques pour créer de la musique, il est important pour Jack que cette dernière semble naturelle : « Je chante sur mes morceaux, car j’ai le sentiment que cela leur confère instantanément une touche d’humanité. » Il aime également traiter les tonalités électroniques afin de rendre leur son organique. Et vice versa : avec des gouttes de pluie transformées en beat par exemple. Inspiré par l’interface entre des sons analogiques et numériques, Jack a commencé son expérimentation. « J’ai créé une harpe laser que l’on peut relier à l’ordinateur. Et j’ai en quelque sorte mis au point un synthé qui se déclenche grâce à la séparation de faisceaux de lumière », explique-t-il. Jack nous présente son équipement et s’enthousiasme au sujet du sampler. « Vous pouvez ajouter n’importe quel sample, que vous l’ayez créé vous-même, que vous l’ayez enregistré ou téléchargé quelque part », poursuit-il.

Un orchestre à portée de main.

« À moi seul, avec mon équipement numérique, je dispose pratiquement des mêmes possibilités que tout un orchestre ! » Il n’aura ainsi pas eu à passer plusieurs années à apprendre à jouer des instruments tels que la batterie, le piano et la guitare pour devenir musicien à succès. Au-delà de cet aspect, un logiciel intelligent permet de ne pas avoir à louer un studio coûteux pour produire de la musique au niveau professionnel. Le processus de création s’est donc démocratisé. Le jeune artiste est notamment fasciné par la facilité croissante et la capacité de transformer une idée en projet concret. Toutefois, Jack aimerait réduire davantage le processus de développement d’une chanson, de la toute première idée au morceau fini.

Expérimenter avec du son.

« Il serait intéressant de se connecter à mon cerveau, grâce à une sorte de casque, puis de capturer les idées musicales et de les introduire dans l’ordinateur. » Mais ses rêves d’avenir ne s’arrêtent pas là. Grâce à la numérisation intelligente, il espère trouver de nouvelles opportunités au-delà du domaine de la création musicale. Selon la vision de Jack, il évolue en silence dans son environnement, ce qui lui permet de se concentrer pleinement sur la conversion directe des impressions et sons absorbés en musique, plutôt que de consacrer toute son attention à la conduite.

Bearcubs mixe sa chanson en tournant les touches de son sampler.
Vue du volant du concept-car ID. de l’extérieur du véhicule.
Vue avant de Bearcubs jouant du piano.
J’ai créé une harpe laser que l’on peut relier à l’ordinateur. Et j’ai en quelque sorte mis au point un synthé qui se déclenche grâce à la séparation de faisceaux de lumière.
Bearcubs

BEARCUBS

Jack Ritchie, 26 ans, est un chanteur/compositeur britannique plus connu sous le pseudonyme de Bearcubs. En 2017, son single « Underwaterfall » a connu un franc succès et acquis une renommée internationale. Cette année, Jack a sorti son premier album, « Ultraviolet », qui continue de fasciner grâce à un son unique constitué de superpositions de chants et de synthés caractéristiques.

Portrait de Bearcubs.
Vue front de l'ID.3 1ST

Réservez l'une des Editions Limitées ID.3 1ST

Soyez l'un des premiers à conduire l'ID.3 1ST
Faites l'expérience en exclusivité en réservant une Edition Limitée
Recevez en avant première toutes les actualités sur l'électro-mobilité et la Nouvelle ID.3 1ST