Your browser is outdated!

For the best user experience, please update your browser.
Anna et Marcus dans la cour de leur ferme à la campagne.

Visions of now :
Viertel \ Vor Mag

Visions of now :
Viertel \ Vor Mag

Entre ville et campagne.

« Le calme nous procure une paix absolue. C’est la raison pour laquelle nous aimons tant être ici. » Lors de notre visite chez Anna et Marcus, dans une ferme à Brandebourg, nous avons pu discuter avec eux de la vie qu'ils mènent, de leur approche durable et de leur relation à la mobilité. Ils se sont installés ici, avec leurs moutons et leur chat, pour regarder pousser leurs fruits et légumes. C'est facile de les entendre tant l'endroit est calme par rapport à Berlin.

Pour dire vrai, Anna et Marcus apprécient toujours la vie dans une grande ville. En effet, ils sont habitués aux bars bruyants, aux restaurants cosmopolites et à la foule. Il faut dire que leurs baskets blanches ne sont pas non plus très typiques d’une écoferme.
« Nous souhaitions nous éloigner de cette surabondance d’impressions et d’objets », explique Anna. Moins de maisons, moins de gens, moins d’objets. Dans leur appartement de Neukölln, le minimalisme se traduit par un immense mur blanc. « Presque comme un musée, on s’y sent libre », explique Marcus en hochant la tête. Il regarde le jardin par la fenêtre de sa ferme : un hectare entouré de champs s’étalant à l’infini. La liberté à l’état pur. Plus de nature, plus de loisirs, plus de famille. « En étant ici, on est proche des changements et des processus, qu’il s’agisse des saisons de l’année ou des animaux abandonnant leur pelage d’été pour celui de l’hiver… On peut ainsi observer le temps que prennent toutes ces transformations », explique-t-il.

"Moins et mieux", c'est la vision d'Anna et Marcus que l'on retrouve autant dans leur vie privée que dans leur magazine en ligne axé sur le développement durable.  Dans « Viertel \ Vor », il n’est pas question d’échanger des patrons de crochet mais plutôt de critiquer notre « société de gaspillage » actuelle et sa mode éphémère, tout en présentant de nouveaux labels et initiatives innovants. Anna et Marcus sont conscients que dans la société d’aujourd’hui, le développement durable ne se fera pas du jour au lendemain.

Design, qualité et durabilité.

« Les gens n’achètent plus des produits pour les garder, ils les achètent pour les apprécier pendant quelque temps uniquement. Et c’est absurde en réalité », affirme Anna en sirotant son café. Plutôt que d’encombrer encore plus notre planète, les deux jeunes gens souhaitent des produits durables et chic. « Le grand public achète des produits pour leur beauté, et c’est la raison pour laquelle le design est aussi important », déclare Marcus. Si un produit est bien conçu, les gens l’apprécient et il dure plus longtemps. Et s’il est de bonne qualité, il est alors durable « en tant que tel », poursuit-il. Même s’ils apprécient leur vie idyllique à la ferme, la proximité avec leurs amis leur manque. Afin de tirer le meilleur parti de ces deux univers, Anna et Marcus doivent faire de nombreux allers-retours. Mais c'est ça la liberté, pouvoir se déplacer à volonté.

Le meilleur des deux mondes.

Ils ont toutefois conscience de leur empreinte écologique et sont toujours en quête de solutions pour la réduire. « Lorsqu’il est question de voitures, l’aspect le plus important à nos yeux est qu’elles génèrent le moins d’émissions de CO2 possible », indique Marcus. Pendant notre interview, il est assis là, souriant en pensant à sa vision de l’avenir. Pour lui, les moteurs à combustion sont excessivement bruyants, tandis que les voitures électriques font leur entrée, comme si elles flottaient en toute élégance et sans le moindre bruit que ce soit sur la chaussée pavée de Neukölln ou sur le parking près des troupeaux de moutons.
Marcus espère que l’électro-mobilité sera accessible pour tous, et non uniquement pour les gens riches. « Si la société est censée repenser l’avenir, les voitures doivent alors être abordables. » Anna revient dans la pièce en hochant la tête afin d'approuver la question des véhicules à faibles émissions pour tous. Les deux jeunes gens sont parfaitement convaincus que la durabilité ne devrait pas être un luxe.

Le concept-car ID. le long d’un chemin de terre.
Phares avant du concept-car ID.
Phares arrière du concept-car ID.
Si la société est censée repenser l’avenir, les voitures doivent alors être abordables. Je pense, ou plutôt, nous pensons que la durabilité ne devrait pas être un luxe.
Marcus Werner

VIERTEL \ VOR

Anna et Marcus ont tous deux travaillé dans le domaine de la communication pendant de nombreuses années, en tant que journaliste et photographe/directeur, puis ont finalement décidé de suivre leur propre voie en 2016. Cette nouvelle voie s’appelle Viertel \ Vor, un magazine en ligne dans lequel les deux jeunes gens présentent des innovations, des individus et des produits incarnant leur principe de « ce qui compte vraiment ».
Le nom de Viertel \ Vor fait référence aux 15 minutes symboliques qu’il nous restent, à nous êtres humains, pour repenser la façon dont nous traitons notre planète.

Portrait de Marcus et d’Anna.
Vue front de l'ID.3 1ST

Réservez l'une des Editions Limitées ID.3 1ST

Soyez l'un des premiers à conduire l'ID.3 1ST
Faites l'expérience en exclusivité en réservant une Edition Limitée
Recevez en avant première toutes les actualités sur l'électro-mobilité et la Nouvelle ID.3 1ST
© Volkswagen 2019