2.3.47.2, 2017-10-10 18:26:25
Normes WLTP

De nouvelles normes en matière de valeurs de consommation.

Au plus proche de la consommation réelle : la norme WLTP revoit les valeurs relatives à la consommation.

De nouvelles valeurs relatives à la consommation s’appliquent depuis septembre 2017. Elles sont calculées à l’aide de la nouvelle norme WLTP. L’acronyme WLTP signifie « Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure ». Il s’agit d’une procédure d’essai mondiale harmonisée permettant de déterminer la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement. Découvrez ce qu’elle signifie pour vous et pour votre Volkswagen.

Une plus grande clarté grâce à la norme WLTP.

Elle réinvente les processus de mesure et d’essai des constructeurs de véhicules. Une vue d’ensemble de la nouvelle procédure.

NEDC et WLTP : comparaison.

De plus longues distances pour des temps d’arrêt plus courts : la norme WLTP met à l’épreuve la procédure d’essai concernant la consommation de carburant et les émissions de CO2 d’un véhicule. C’est la façon dont les cycles de conduite varient.

Vue d'ensemble de la norme NEDC.

Graphique NEDC

La norme NEDC harmonisée s’applique à tous les véhicules de tourisme et à tous les véhicules utilitaires légers. Elle a été introduite par l’Union européenne en 1992 afin de déterminer la consommation de carburant et les émissions spécifiques aux véhicules et de fournir des valeurs comparables. La vue d’ensemble suivante vous montre le cadre sur lequel reposent ces valeurs.

Vue d'ensemble de la norme WLTP.

Graphique WLTP

La « Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure » ou WLTP est une norme mondiale permettant de tester des véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires légers. Depuis le 1er septembre 2017, elle fournit des chiffres plus réalistes en matière de consommation grâce à ses paramètres d’essai nettement plus dynamiques. Consultez la description dans le paragraphe suivant.

Objectifs de la nouvelle procédure de mesure.

Le cycle de conduite WLTP redéfinit les paramètres d’essai en vue de déterminer la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement. Les avantages en un clin d’œil :

Transparence.

À l’avenir, une nouvelle procédure d’essai permettra de mieux évaluer la consommation de carburant quotidienne réelle d’un véhicule.
Illustration ville

La norme WLTP utilise un profil plus similaire à une utilisation quotidienne réelle que la précédente norme NEDC. Cette approche est identique à un test synthétique en laboratoire et permet essentiellement de comparer différents véhicules sans refléter la consommation réelle de façon réaliste. Alors que les valeurs de consommation étaient auparavant mesurées dans des conditions de laboratoire abstraites, la nouvelle procédure permet désormais un pronostic plus précis de la consommation réelle du véhicule en faisant appel à des paramètres d’essai améliorés. La norme WLTP vise à simuler le comportement réaliste de la voiture afin d’atteindre des résultats nettement plus réalistes eux aussi.

Normes.

La nouvelle norme WLTP garantit des résultats d’essai comparables dans le monde entier.
Illustration monde

L’un des principaux objectifs de l’approche WLTP consiste à fournir une méthode normalisée capable de déterminer les émissions de gaz d’échappement et la consommation d’énergie pour différents systèmes de motorisation tels qu’essence, diesel, GNC et électricité. Si la procédure de mesure WLTP est suivie correctement, des véhicules de même type doivent fournir des résultats identiques partout dans le monde. Cette comparabilité nécessaire explique également la raison pour laquelle les mesures en laboratoire sont essentielles.

Pour cette raison, la consommation de carburant et les émissions sont analysées en toute fiabilité sur le banc d’essai à rouleaux à l’aide d’un profil de conduite dynamique.

Protection climatique.

Des informations de consommation plus réalistes contribuent à atteindre les objectifs climatiques internationaux et à réduire l’impact sur l’environnement.
Illustration nature

La réduction de CO2 constitue un aspect fondamental du développement de véhicules. La norme WLTP garantit le contrôle et la documentation de la conformité aux limites de CO2 internationales.

En 2010, l’UE à elle seule a produit 4,72 milliards de tonnes d’émissions de CO2. 19 % étaient dus aux véhicules à moteur*. Face à un tel phénomène, l’Union européenne a pour objectif de réduire ses émissions de 20 % d’ici à 2020**. Tout comme la consommation de carburant, les émissions de CO2 d’un véhicule dépendent du modèle spécifique. La norme WLTP instaure plus de transparence lors de la comparaison de la consommation d’énergie et des émissions de CO2 de différents véhicules. Cela permet d’obtenir des mesures indépendantes du constructeur et du type de véhicule. Ces valeurs tendent en outre à être supérieures à celles du cycle NEDC. Par conséquent, les modèles individuels et leurs motorisations seront optimisés en se tournant davantage vers la protection climatique.

(*) Les informations sont basées sur le document « Mobility of the Future – Safe and Tested » (Mobilité du futur - Sécurité et essais), 16.03.2015, TÜV e.V.

(**) Les informations sont basées sur le document « CO2 regulation for passenger vehicles » (Règlementation en matière de CO2 relative aux véhicules de tourisme), publié par l’Institut économique allemand de Cologne en 2013.

Réaliser des économies est un véritable jeu d’enfant.

La consommation de carburant de votre véhicule dépend de nombreux facteurs sur lesquels vous ne pouvez exercer aucune influence. Néanmoins, certaines astuces simples peuvent vous aider à la réduire considérablement.

Roulez en toute facilité, économisez en toute facilité.

Conduite avant-gardiste et moderne.
Golf roulant en ville

Deux fois moins de stress pour deux fois plus d’économies : rouler à vitesse constante et modérée, moins freiner, se déplacer au gré du flux de circulation, laisser le véhicule réduire sa vitesse et tirer profit de son dynamisme permettent de réduire la consommation de carburant de façon significative. Un style de conduite comme celui-ci est également plus sécurisé et nettement moins stressant. Sur l’autoroute : roulez à 120 au lieu de 130 km/h afin de réaliser des économies. De plus, un style de conduite placé sous le signe de l’anticipation permet d’éviter les embouteillages.

 

Passez plus de rapports pour faire moins de pleins.

Roulez toujours au rapport de vitesse le plus élevé.
Boite de vitesse

Troisième vitesse à 30 km/h– Un changement précoce de rapports permet de réaliser des économies. Mais la conduite à bas régime endommage-t-elle vraiment le moteur ? C’est un mythe. Les moteurs TDI et TSI apprécient la troisième vitesse à 30 km/h – ils développent un couple et une accélération incroyables à de faibles vitesses de moteur pouvant atteindre 2 000 tr/minute. Passez la seconde pratiquement dès que votre véhicule se met à avancer. Vous pouvez facilement ignorer une vitesse lorsque vous montez les rapports. Et choisissez toujours la troisième vitesse. Pour bon nombre de véhicules, il est tout à fait possible de passer la cinquième à 50 km/h : tant que ce dernier avance sans encombre et avec un bruit normal, cela signifie alors que la vitesse du moteur n’est pas trop faible.

Laissez-vous guider ainsi.

Utilisez la coupure d’alimentation en carburant.
Passat roulant en ville

0,0 litre – roulez gratuitement ! Grâce aux bonnes techniques de conduite, vous pouvez réaliser de véritables économies de carburant. Savez-vous comment atteindre une « consommation » d’exactement 0,0 l/100 km ? En passant une vitesse, il vous suffit de laisser le véhicule rouler ou suivre son cours librement ! La coupure d’alimentation en carburant permet d’interrompre l’alimentation à destination du moteur. Pendant ce temps, vous n’utilisez pas la moindre petite goutte de carburant. Le meilleur moment pour faire appel à cette méthode ingénieuse intervient lorsque vous pouvez également tirer parti du frein moteur. Par exemple en montée ou lorsque vous arrivez à un feu rouge. Même lorsque vous débrayez, vous consommez beaucoup moins de carburant. Cette méthode est particulièrement efficace si vous pouvez laisser la voiture parcourir de plus longues distances grâce à un style de conduite basé sur l’anticipation.

Plus de confort, moins de consommation.

Utilisez la climatisation avec modération.
Commandes de climatisation

Économisez jusqu’à 2 litres en faisant les bons choix. Un système de climatisation offre certes plus de plaisir durant la conduite, mais est également plus coûteux lorsqu’on l'utilise de façon excessive puisqu'il consomme par exemple plus de carburant. La réduction et le maintien de la température intérieure en plein été nécessiteront jusqu’à 2 litres aux 100 km à faibles vitesses. Cependant, la température peut elle aussi être réduite en aérant le véhicule avant le trajet et en démarrant avec les vitres ouvertes. Lorsque vous roulez, vérifiez systématiquement si vous avez vraiment besoin d'utiliser la climatisation.

Surveillez la pression et réalisez des économies.

Vérifiez la pression des pneus.
Pression pneumatiques

Les économies de carburant commencent avant même que vous n’entamiez votre trajet. Économisez jusqu’à 15% en vérifiant tout simplement la pression de vos pneus ! La résistance au roulement représente jusqu’à 15% de la consommation totale. Si vous gonflez vos pneus jusqu’à la pression recommandée pour le véhicule totalement chargé (les valeurs sont indiquées sur la trappe du réservoir), ceci réduit la résistance au roulement et la consommation de carburant. Lorsque vous achetez des pneus, assurez-vous qu’ils présentent la résistance au roulement la plus faible possible. Cela permet d’économiser jusqu’à 3% de carburant. De plus, ces pneus sont également plus silencieux.

Des économies sans fin grâce à un moteur chaud.

Évitez les courtes distances.
Moteur TSI Golf R

Combiner les trajets permet d’économiser bien plus, car le moteur affiche la consommation la plus élevée à froid. Si vous parcourez souvent uniquement de petites distances, votre consommation de carburant peut rapidement s’envoler et atteindre jusqu’à 30 l/100 km ! Cependant, vous pouvez économiser du carburant en associant plusieurs arrêts en un voyage. Lorsque vous effectuez de plus longs trajets, votre moteur pourra atteindre la température de service requise et utilisera ainsi beaucoup moins de carburant.

La méthode la plus facile pour réaliser des économies.

Utilisez de l’huile moteur à faible coefficient de frottement.
Huile moteur

La qualité permet d’économiser jusqu’à 5% : plus le moteur est correctement lubrifié rapidement et moins il génère d’émissions. Cela est particulièrement important lors de démarrages à froid et durant de courts trajets. Et quelle est la qualité principale d’une bonne huile moteur ? Le fait qu’elle se diffuse rapidement.

Les huiles à faible coefficient de frottement ne peuvent être battues sur ce point. Elles réduisent la consommation de carburant jusqu’à 5% par rapport aux huiles traditionnelles. C’est la raison pour laquelle pratiquement tous les modèles Volkswagen quittent l’usine remplis d’huiles à faible coefficient de frottement.

La voie de la moindre résistance.

Réduisez la traînée aérodynamique.
Rétroviseur extérieur

Une traînée inférieure est synonyme d’une plus grande efficacité. L’aérodynamique idéale est la clé d’une faible consommation de carburant, notamment à vitesses élevées. C’est pourquoi la carrosserie de votre Volkswagen a été conçue pour créer le moins de résistance possible. Les fixations sur le toit telles que les porte-vélos et les coffres de toit contrediront toutes ces informations. Veillez donc à les retirer entre vos voyages au ski et vos balades en VTT.

Il peut être si simple de faire des économies.

Évitez de transporter des charges inutiles.
Coffre Tiguan

Vous pouvez économiser jusqu’à 0,3 litre en éliminant tout simplement tout kilo superflu. Pour être plus précis : une charge de 100 kg augmente votre consommation de carburant jusqu’à 0,3 litre aux 100 km. Vérifiez par conséquent régulièrement le contenu de votre coffre à bagages. Vous pouvez même économiser du carburant lorsque vous faites le plein. Il vous suffit de remplir le réservoir de moitié. En effet, un réservoir plein augmente le poids de la voiture, et donc la consommation.

FAQ.

Un cycle de conduite définit les exigences et les conditions de mesure de la consommation de carburant et des émissions de CO2 d’un véhicule. L’objectif vise à simuler un trajet moyen réaliste avec ce véhicule. Le cycle de conduite spécifie certaines conditions telles que la température de démarrage, la vitesse et la durée de mesure, afin de veiller à ce que les fabricants puissent fournir des valeurs comparables lors de l’homologation et de la vente d’un véhicule.

Le Nouveau cycle européen de conduite (NEDC) a été introduit par l’Union européenne le 1er juillet 1992. Il était destiné à garantir une méthode normalisée de détermination des émissions et de la consommation spécifiques aux véhicules, ainsi qu’une meilleure comparabilité entre ces derniers. Cependant, il ne prétend pas refléter la consommation quotidienne réelle.

La « Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure » ou WLTP a été introduite en septembre 2017 et représente un nouveau cycle harmonisé mondial. Elle utilise un profil plus similaire à un comportement de conduite quotidienne réelle que la précédente norme NEDC. Cette nouvelle procédure vise à proposer une représentation plus réaliste de la consommation d’un véhicule. Elle repose sur un cycle d’essai modifié comprenant des spécifications plus strictes.

Le cycle d’essai NEDC introduit par l’Union européenne en 1992 est obsolète et ne peut représenter le comportement de conduite quotidienne individuel avec précision. À l’inverse, la nouvelle norme WLTP a vocation à assurer que les valeurs relatives aux émissions et à la consommation mesurées durant des essais d’homologation types d’un modèle reflètent les valeurs dans des conditions d’exploitation réelles. C’est la raison pour laquelle la procédure et le cycle de conduite sont tous deux différents de la norme NEDC.

Les paramètres d’essai redéfinis comprennent par exemple une distance d’essai supérieure, des durées de conduite plus longues, des temps d’arrêt plus courts, mais aussi des vitesses moyennes plus élevées. Ils tiennent en outre compte de points facultatifs supplémentaires. Ces nouveaux paramètres donnent généralement lieu à des chiffres plus élevés en termes de consommation.

Le nouveau cycle WLTP est devenu obligatoire le 1er septembre 2017. Depuis cette date, tous les véhicules de tourisme neufs et moteurs lancés par des constructeurs de véhicules doivent être spécifiés en utilisant les chiffres WLTP relatifs à la consommation de carburant et aux émissions.

Dès le 1er septembre 2017, tous les véhicules de tourisme neufs exigent des spécifications sur ces deux points conformément à la norme WLTP.

Non. Pour le moment, aucune modification du portefeuille de modèles n’est prévue. Les modèles individuels et leurs motorisations devront être optimisés afin d’atteindre une efficacité encore supérieure et de réduire les émissions conformément aux règlementations. Cependant, les modèles ne seront pas interrompus suite à l’entrée en vigueur de la norme WLTP.

Oui. Les cycles de conduite relatifs aux mesures des émissions et de la consommation élaborés au Japon (JC 08) et aux États-Unis (FTP 75) sont davantage orientés sur des situations spécifiques liées aux routes des pays concernés. Par exemple, le cycle de conduite japonais comprend un grand nombre de phases d’arrêt et de démarrage et est réalisé à deux reprises, une fois lors d’un démarrage à froid et une autre lors d’un démarrage à chaud.